Depuis septembre, nous proposons le Partage de l’Evangile selon St Matthieu. Nous avons demandé à deux participants de livrer leurs impressions.

Le 3ème mercredi de chaque mois, 18h, à la maison paroissiale de Meysse  (communauté qui fait partie de la grande paroisse Charles de Foucauld en Ardèche), un rendez vous est devenu incontournable, indispensable pour moi :

Le Partage d’Evangile selon Saint Matthieu

Nous sommes entre 15 et 20 personnes chaque mois à nous nourrir de cette parole de Dieu, à échanger tous ensemble sur ce que nous dit l’Evangile. Les participants sont tous bien différents : prêtre, diacre, religieuses, laïcs engagés ou non en paroisse, hommes, femmes, toute cette diversité est un plus certain me semble-t-il.

 L’écoute bienveillante, les témoignages, les questions, les réponses des uns et des autres laissent transparaitre la foi de chacun, là aussi foi qui prend de multiples visages et qui est une richesse grâce à cet échange.

Pour moi ces rendez-vous mensuels m’aident à « creuser » ma foi, à l’éclairer de par l’apport des uns et des autres, à connaître ou à approfondir la connaissance des participants à ces réunions.

Ces rendez-vous ont été proposés par notre évêque Monseigneur F Blondel et les Sœurs de l’Evangile de Viviers les ont mis en place dans la paroisse. Elles le font comme toujours avec joie, gaité et simplicité.

Si vous habitez près de Meysse je ne peux que vous engager à nous rejoindre, ces réunions de partage d’Evangile sont pour moi un véritable cadeau que Dieu m’a fait et que j’aimerai partager.

Bénédicte

Le partage d’Évangile : un repas de roi pour tout apprenti prophète qui joue au prêtre !

Descendre du train-train, changer ‘‘d’oraison’’ et mettre ton âme en chemin. Rejoindre des frères et sœurs, tous réunis autour de Jésus, sous le regard aimant du Père. Voilà comment débute le partage, d’abord dans la simplicité de la rencontre et ensuite dans la douceur de l’amitié.

Puis vient inexorablement le passage ! Peut-être crois-tu que j’évoque un passage du Livre ? Pas du tout, je parle d’un passage bien réel, tangible : celui qui, de l’attente fébrile va t’entraîner dans une mystérieuse aventure ! À la lecture de la Bonne Nouvelle, tu franchiras l’horizon de tes doutes et tu t’évaderas de l’oubliette de tes peurs. Tu retrouveras la joie de l’Espérance, la paix de la Confiance et la plénitude d’un Amour absolu. Alors si cela n’est pas un passage, qu’est-ce donc !?

Mais ce n’est pas tout ! Après cette première découverte, l’aventure continue. Tes sens sont désormais en alerte : cette parole dont tu viens de te nourrir attend d’être assimilée. L’avaler toute entière serait trop indigeste. Il te faut la partager, la goûter, la mâcher, l’éprouver aux acides de ta raison, l’exfiltrer avec ton cœur pour enfin l’infiltrer dans ton quotidien avec l’Esprit…

C’est tout un travail d’équipe cette digestion… Un vrai partage des tâches, une belle messe en chœur ! Voilà pourquoi nous ne sommes jamais trop nombreux pour la mener à bien, chacun avec ses outils et son expérience, ses questions et sa sensibilité propre. Or tu es unique, tu possèdes ta part de vérité, tu as ton rôle à jouer en ce monde : c’est pour cela que tu es le bienvenu !

Nous savons bien que si la nourriture est riche, la digestion est moins commode mais le partage vraiment plus festif. De même : plus noble est le matériau, plus dur est l’art mais ô combien plus glorieuse est l’œuvre ! Et quoi de plus riche à vivre, de plus noble à méditer que l’Évangile de Jésus-Christ ?

Souvenons-nous de ces paroles du Fils « Ce n’est pas de pain seul que vivra l’homme, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu [...] Les paroles que je vous ai dites sont esprit et elles sont vie ».

Amen

Yann