Appelées par Dieu à se donner à Lui et aux hommes, les Discepole del Vangelo ont choisi de vivre à la suite du Seigneur, en imitant le style de Jésus de Nazareth, à l’exemple de Charles de Foucauld. Pour répondre avec fidélité à cet appel, elles ont choisi la forme de la vie consacrée, vécue en communauté et en communion avec l’Église locale, à travers les conseils évangéliques de pauvreté, virginité et obéissance.

Le nom Discepole del Vangelo résume la résolution de chaque sœur en communauté de se mettre à l’école de l’Evangile, à l’écoute de la Parole de Dieu, pour apprendre jour après jour à connaître Jésus et à comprendre la volonté du Père. De plus, ce nom désigne le désir de témoigner aux hommes la beauté de rester chaque jour en présence du Seigneur et de le reconnaître vivant et opérant dans la vie de tout homme.

Au cours de leur histoire, les Discepole del Vangelo ont reconnu comme convaincantes les perspectives de vie chrétienne de la spiritualité de Charles de Foucauld et elles en ont pris trois en particulier, en tachant de les vivre en communion avec l’Eglise locale.

1. La prière et la contemplation

La journée des Discepole del Vangelo est marquée par différents moments de prière : la Liturgie des Heures, la célébration de la messe chaque jour, un temps prolongé d’Adoration Eucharistique. Dans les Constitutions on lit : « Les Discepole del Vangelo savent de participer à la prière du Christ par l’Esprit qui habite en nous et crie : Abbà, Père (voir Rm 8,15). C’est pour cela qu’elles pensent que, en imitant la prière de Jésus, la dimension contemplative de leur vie est la première caractéristique et fondamentale de leur spiritualité.

“Les premiers actes, les premiers effets de l’amour, comme les derniers, ceux qui sont inséparables de l’amour, qui l’accompagnent jusqu’il existe, ce sont l’imitation et la contemplation… Imitons donc Jésus par amour, contemplons Jésus par amour, travaillons dans toute circonstance pour amour de Jésus” (Œuvres spirituelles, 188-189)» (extrait de l’art. 29, Constitutions).
Dans la prière communautaire et personnelle, les Discepole del Vangelo se nourrissent avec assiduité de la Parole de Dieu et elles s’engagent fraternellement à contempler les événements quotidiens avec le regard du Seigneur pour comprendre sa volonté.

Elles vivent la prière de l’Église avec un esprit de communion et de fraternité ; c’est pourquoi elles offrent aux personnes aussi l’opportunité de participer aux moments de prière de la communauté ou de venir prier personnellement dans la chapelle des communautés locales.

2. L’accueil et le partage.

« Dans une société où l’égoïsme a pris le dessus et le riche a continué à s’enrichir et le pauvre est devenu toujours plus pauvre, les Discepole del Vangelo se proposent de rétablir un climat de solidarité en mettant leur vie au service des pauvres : des pauvres spirituellement et matériellement.

De cette façon on accueille et l’on vit les paroles de Jésus : “Chaque fois que vous avaient fait ces choses à un seulement de mes frères plus petits, c’est à moi que vous l’avaient fait” (Mt 25,40) ; et encore “Celui qui accueille vous, il accueille moi-même, et celui qui m’accueille il accueille celui qui m’a envoyé. Et celui qui donnera même un verre d’eau fraîche à un de ceux-ci, parce qu’ils sont mes disciples, en vérité je vous le dit : il ne lui manquera pas sa récompense” (Mt 10,40.42).

Les Discepole del Vangelo, dans la pratique de l’accueil et de l’hospitalité, donnent par leur vie le premier signe de témoignage évangélique et elles réalisent la première œuvre apostolique au nom de l’Église qui a reconnu leur charisme.

De plus, dans la conscience que le Fils de Dieu s’est uni à chaque homme par l’Incarnation, elles savent que dans toute personne accueillie, elles accueillent le Seigneur et en accueillant le Seigneur, elles accueillent et montrent le don d’être enfants de Dieu. En effet, “à ceux qui l’ont accueilli il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu” (Gv 1,12) » (art. 61, Constitutions).

Selon le style d’accueil et de partage vécu par Charles de Foucauld, les Discepole del Vangelo ont choisi de vivre une vie fraternelle communautaire ouverte aux autres et en particulier attentive aux nécessités des personnes les plus pauvres et seules.

Elles vivent l’accueil de différentes formes :

1. elle hébergent pendant une certain temps dans leurs communautés des personnes (surtout jeunes filles et femmes) qui se trouvent dans des situations d’urgence et de privation, en offrant un lieu familial et paisible, en partageant avec elles la vie quotidienne ;
2. elles accueillent les personnes qui frappent à la porte tous les jours pour demander une aide matérielle ou spirituelle, pour être écoutées ou soutenues dans les difficultés et les situations de la vie de chaque jour ;
3. elles vont chez les personnes et les familles de la paroisse dans laquelle la communauté locale est insérée, surtout chez celui qui est seul, âgé, malade ou marginalisé.

3. L’évangélisation selon le style ordinaire et simple de la vie de Nazareth.

Dans le temps présent, les Discepole del Vangelo veulent être un signe pour les femmes et les hommes d’aujourd’hui. Elles chercheront de donner une réponse aux exigences profondes de la personne humaine, par l’aide du Saint Esprit, en obéissance aux indications de l’Église et en communion avec les pasteurs.

Elles sont conscientes que l’homme d’aujourd’hui a profondément besoin de Jésus Christ.

Elles témoigneront par leur vie l’expérience du Christ qu’elles ont faite et qu’elles sont en train de vivre : “Imiter Jésus en faisant à tel point du salut des hommes l’œuvre de notre vie, que ce mot Jésus Sauveur exprime parfaitement ce que nous sommes, comme il indique parfaitement ce qu’Il est” (C. de Foucauld, Œuvres spirituelles) » (extrait de l’art. 67, Constitutions).

Dans l’imitation du style vécu par Jésus à Nazareth pendant les premiers trente ans de sa vie, les Discepole del Vangelo s’engagent à annoncer l’Evangile aux personnes qu’elles rencontrent d’une façon simple, humble et discrète, en se prenant à cœur la condition particulière de la personne.

Chaque sœur aura un métier, un travail ordinaire pour le soutien de la vie commune et pour partager d’une façon concrète la situation des femmes et des hommes de leur temps.

Les Discepole del Vangelo sont insérées dans la vie pastorale, paroissiale et diocésaine, en communion avec les prêtres et les laïques, et elles s’engagent à vivre des relations cordiales et fraternelles avec tout le monde.

En particulier, elles participent aux initiatives qui encouragent le soin de la vie spirituelle et liturgique ; elles offrent des occasions de formation et de vérification de la vie chrétienne ; elles prennent en charge les situations difficiles des personnes qui sont marginalisées, seules ou oubliées.