Méditation de Charles de Foucauld au 4ème dimanche du Temps Ordinaire (Mc 1, 21-28)