Méditation de Charles de Foucauld à l’Evangile
du 33ème dimanche du temps ordinaire
Lc 21,5-19