Commentaire de Charles de Foucauld à Jn2,1-11

2ème dimanche du Temps Ordinaire - année C