Commentaire à l’Evangile du 32ème dimanche du Temps Ordinaire de l’année B paru dans Vita del Popolo